Le syndrome Desperate Housewives

J’ai lu ce matin un article qui déstresse. Chaque jour, il y a toujours une raison de culpabiliser et de croire qu’on n’est pas à la hauteur avec notre enfant.

Et bien, les américains (encore eux) ont prouvé qu’à trop vouloir être une mère parfaite, la dépression nous guette : « Les femmes qui considéraient la maternité comme une vocation sont plus stressées et déprimées ».

Bon, le body a une tâche d’Uvesterol. J’ai 2 minutes de retard sur la tétée et je suis encore dans la cabine d’essayage. C’est le soir du bain et des copains passent pour l’apéro. Je respire. Bébé ne va pas mourir à cause de ces petits changements. Je respire encore une fois car la culpabilité parfois, ça colle comme de la super glue.

Pour en savoir plus : Vouloir être une mère parfaite peut mener à la dépression – Famili.fr.

Publicités

un commentaire

  1. papadanslecoup · · Réponse

    Que de bonnes nouvelles… ! Cabine d’essayage ? 2 minutes de retard ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :