Trois petits petons ou 
le casse-tête des bonnes chaussures pour enfants

 

By Krol

De la naissance jusqu’au moment du début de la marche, il n’y a pas vraiment de questions à se poser. Les chaussures ont pour rôle de protéger, d’isoler du froid et de décorer « les pieds mimis » de votre Bout de chou.

 

Les premiers mois, on privilégie tout de même les chaussettes, les chaussons à l’ancienne ou modernes car bébé régule encore mal la température ; quelque soit la saison mais bien évidemment encore plus durant les périodes hivernales.

Hormis cette précision certes essentielle, la chaussure de nourrisson est un accessoire de mode. Alors Parent faites vous plaisir : du rose, du blanc, du rouge, des escarpins, des ballerines, des petits souliers….

À l’image de cette jeune mamy qui me confiait qu’elle avait craqué pour des baskets d’une grande marque de sport à l’attention de son petit fils de deux mois,  histoire de l’assortir avec le polo sport fraîchement déniché. No limit comme on dit dans le jargon.

Mais voilà, une fois le début de la marche installé, c’est à dire dès que votre bambino commence à se déplacer en s’accrochant aux meubles (entre 9 et 10 mois pour les plus précoces), voir même lorsqu’il se tient debout, on redevient sérieux. Les chevilles ont besoin d’être maintenues. En effet, celles-ci vont maintenant porter tout le poids de votre Pitchoune alors il faut les aider et les soutenir un peu.

Mon expérience de maman me fait dire qu’il vaut mieux revenir aux vraies et bonnes maisons de chaussures éprouvées et spécialisées pour enfant. Attention ça fait mal au porte-monnaie mais c’est pour la bonne cause. Compter entre 70 et 90 euros hors promotions et bons plans. Je ne voudrais pas faire de publicité mais les maisons type Aster, Little Mary et autres ne vous décevrons pas !

En réalité, il ne s’agit ni de prix, ni de marque mais bien de qualité ! Ma recommandation derrière ses mots est de préconiser la matière (le cuir bien sûr), le positionnement des coutures (pour ne pas occasionner de gêne), le confort (permettre la respiration des pieds) et les conseils habituels : contrefort rigide (pour le maintien de la cheville, pas forcement besoin de modèle montant)  bourrelets, semelle antidérapante (pour éviter les chutes inutiles, bébé tombe déjà naturellement lors de ses premiers pas)

Le plaisir des yeux et de l’achat peut demeurer. Les modèles sont pour le coup plus classiques mais j’ai personnellement la mauvaise expérience de modèles provenant de chaine de magasins spécialisée « chaussures enfant », plutôt positionnée moyen de gamme et qui ne tiennent pas leur promesse produit.

Pour chérir les pieds de votre poussinet (ou poussinette) adopter cette luxe attitude jusqu’à la pointure 25 qui correspond à peu près à la phase d’installation définitive de la marche (plus de 36 mois selon les enfants)

Je parlais de porte-monnaie? Et oui, sacré budget à prévoir !

Car les pieds de nos petits amours grandissent environ tous les 4 mois. Et en matière de pieds, il n’y a pas d’économie. Pas question d’utiliser les chaussures des ainés ou autres car elles ont pris l’empreinte de leur marche. Le secret des économies : les magasins d’usines, les soldes, les bons plans… Mais pour vous rassurez, dès deux ans, le pied prend une pointure et demi par an. Ouf !

Les astuces de Mamans :

Pour vérifier si la chaussure correspond toujours à la taille du pied de votre bébé. Mettez le debout bien droit, passez l’index entre son talon et le contrefort. Votre doigt passe aisément la chaussure correspond encore, sinon, courez chez votre chausseur, il est temps de les changer. Bébé ne vous dira jamais « mes chaussures me font mal » ou « elles sont trop petites » !

Vous souhaitez mesurer son pieds et vous ne possédez pas la réglette magique de votre chausseur : le pédimètre, pas de souci. Mettez bébé pieds nus, bien droit sur une feuille, puis tracez le contour de ses pieds. Après découpe de la forme, il ne vous reste plus qu’à la comparer avec la chaussure.

Puis, l’éternel débat de la présence ou non de la voûte plantaire dans la chaussure pour aider le pied à se construire (les bébés naissant avec les pieds plats). Et bien revenons aux méthodes traditionnelles de nos grands-mères ! Laissez votre enfant marcher pieds nus le plus possible, dès que la situation le permet (moquette au sol, tapis de jeux, saison adéquate et… le sable de plage !)

Bref, adaptez votre achat chaussures à la saison : bien fermées pour l’hiver, très aérées pour l’été, antiglisses pour les vacances, les bottes pour jouer dans le jardin ou sauter à pieds joints dans les flaques d’eau…

En avant marche : un, deux, un deux…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :