Parent, ma petite révolution

Chaque jour passé est comme une grande claque dans la tête. Le partager ou l’exprimer demande plus que de simples mots. On passe des mois au côté d’un poupon. Et tout d’un coup la marche puis la parole se développent. Tout bascule.  Plus rien ne sera comme avant.
Et ce n’est pas grave. C’est juste boulversant.
On prend conscience en profondeur,

– que la vie est un truc aussi incompréhensible que familier,

– que la nature a super bien fait les choses,

– que le temps est incontrôlable et pas dilatable,

– que la parentalité n’est pas innée mais que ça vient en douceur si on se laisse faire,

– que la puissance des enfants est inimaginable,

– que lire 10 fois, 20 fois la même histoire de Petit Ours Brun peut nuire sérieusement à la santé,

– que transformer son salon en salle de jeu, ça peut se faire sans douleur,

– que ne pas faire manger 5 fruits et légumes par toujours, tous les jours à Mibou ne nuira pas forcément à sa vie d’adulte,

– que la vie de parent est quelquechose de subtil, de fort et de fragile à la fois.

Cette intensité file parfois le tournis, le bourdon mais aussi la banane. Et c’est pour cela qu’il ne faut pas oublier d’être indulgent avec soi-même. Parce qu’il faut du courage pour faire sa propre révolution.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :