Un jour je suis devenue maman

Un jour je suis devenue maman. Et mon univers a été bousculé.

Tout mon système hiérarchique m’est apparu autrement.

Mes parents étaient jusqu’à présent au dessus. Et moi, me voilà propulsée au même rang. Ce n’est pas que j’étais restée la petite fille à son papa.  C’est plus que je n’avais jamais eu la responsabilité d’une autre vie que la mienne. Oui, cette lourde responsabilité angoissante que l’on ressent quand bébé est vraiment là. Quand est confronté à sa fragilité et à sa
totale dépendance. « Là on ne rigole plus ».

Claudia Fliess décrit cela très bien dans son livre « Toutes les mères sont folles ».

C’est là que ma mère rentre en jeu. Cette personne qui m’a aidé à grandir.  Et pour la première fois, j’ai l’occasion d’accéder à ses tuyaux de mère. Je ne parle pas des conseils pratiques pour changer une couche ou faire un biberon.  Mais des petits bouts de philosophie de vie pour être plus tranquille face à ce changement.

Sa philosophie est simple : aimer son enfant pour ce qu’il est mais aussi pour ce qui chamboule chez nous.

C’est tout bête mais ce n’est pas si simple.  Alors maman est là chaque fois que nécessaire pour me le rappeler.  Et franchement c’est une aide inestimable.

Ma mère je lui dis merci d’être là.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :