La tribu des parents est parfois saoulante

La tribu des parents : arrrrrh!

madame-colère

Les parents parlent de sujet de parents, qui sont des sujets sur les enfants : il ne dort pas, il ne fait pas popo, il ne marche pas encore…Bref tout ce qu’il ne fait pas et qui inquiète.

Et bien, même en étant parent, parfois ça te gave. (« Je sais, on ne dit pas ces choses là. »)

Quand tu es parent, ce qu’on ne te dit pas, c’est qu’avec bébé,  tu gagnes gratos un abonnement aux « club des parents anonymes sans baby mode d’emploi, ni SAV ». C’est vrai, quand tu as une question, souvent tu restes seul avec. Quand il s’agit du quotidien, tu n’appelles pas ton pédiatre juste pour ça. Une étude très sérieuse décrit cette solitude, cette anxiété face à laquelle nous nous retrouvons en tant que parents. Et, ce n’est pas toujours facile à assumer : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/11/28/21576-singuliere-solitude-parentale

Donc tout naturellement, tu te retournes vers ceux qui vivent la même chose que toi, le club.

Mais il arrive que tu ne sois pas au courant de son existence et de ses codes. Là, ça peut se transformer en traquenard si ton môme n’a pas de soucis particuliers sur le moment ou que ses soucis ne bouleversent pas ton quotidien.

Au départ, tu essayes de donner le change car toi aussi tu as des trucs à dire. Et petit à petit, un sentiment bien connu commence à t’envahir. Une forme de solitude; celle la même que tu avais connu quand tu étais célibataire, entourée de petits couples trop parfaits ou de prototypes de familles Ricorée. Ce sentiment qui te faisait dire : « plus jamais le plan goûter avec les copines et les 5 mômes dans la forêt de Cergy, le tout suivi de la visite de la ferme écobubulle et de son âne shooté au chanvre. »

Autre situation.  Au club des parents se côtoient deux comportements totalement antagonistes : la complicité et la compétition.

Si, si. Un petit exemple.

Quand tu te balades dans la rue avec ton bébé et que tu croises un parent avec un bébé, il y a ceux qui arborent le petit sourire complice et ceux qui en une fraction de seconde scanne ton môme. Dans le deuxième cas, je n’ose imaginer ce qui se passe dans leur esprit. Peut être rien mais ça met quand même mal à l’aise. (« C’est peut être parisien, me direz vous! »)

C’est un peu la même dans les squares.

« Ah les squares parisiens, je déteste. »

Je déteste parce que je m’étais raconté une histoire basée sur mes souvenirs d’enfance. Aujourd’hui, l’histoire est bien plus basique : des enfants qui jouent en mode « pas toujours cool » et des parents obligés de cohabiter voire de papoter pour tuer le temps.

tribu des parents

Ce n’est pas parce qu’on a des mômes qu’on a forcément des choses à partager. Ces lieux de sociabilisation s’avèrent au final un peu chiants si tu n’anticipes pas en venant avec une pote.

Et je vous passe les débats sans fin sur l’éducation, pour ou contre la TV à la maison, les sucreries et l’alimentation, ce qui est bien, ce qui est mal… Bref tous les sujets de société qu’on évacuait avant à coup de coupettes et d’apéro bobo qu’on voulait beaux, pour ne pas se prendre la tête.  Avec les enfants cela devient plus difficile de les éviter car c’est du lourd : on n’a pas envie de se planter, on veut faire bien et surtout nous voilà face à l’éducation que nous avons nous même reçu.

Mais quand même, malgré tout cela, t’es pas obligé de tomber dans le trip « parent » !!!

Publicités

2 Commentaires

  1. pas facile… Faut savoir alterner les deux (mais j’ai un peu le sentiment que mes amies célibataires me voient comme faisant partie d’un nouveau club) 😦

    1. Je te rejoins. Et alterner les deux demande de ne pas abandonner ses centres d’intérêt, ses amis. ..et là y’a la question du temps disponible qui vient tout bazarder:-D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :