Parlons des droits de l’enfant / spécial Blog Action Day 14

Aujourd’hui ce n’est pas la journée de la femme, ni celle de la crêpe. C’est une journée d’action où les blogueurs, grands papoteurs de la toile, prennent la parole sur un sujet d’intérêt commun. Out les recettes de cup cake, les dernières news make up et le top five des it bags. Aujourd’hui nous allons parler d’inégalités.

Et oui ! Je vous l’avais dit. Cette année, le thème du Blog Action Day 14 c’est du sérieux !

Comme à chaque fois, le sujet est vaste et multidimensionnel. Ca me rappelle un peu l’épreuve de philo du BAC…

Une chose est claire, c’est que je ne suis pas experte en la matière. Mais l’inégalité est un phénomène que tout le monde a pu vivre à un moment ou un autre de sa vie. Certains les subissent, d’autres s’insurgent contre, certains agissent pour une plus grande égalité.

Cette dernière ne peut exister sans la notion de droits.

C’est pourquoi, je vous propose de consacrer cet article à la convention internationale des droits de l’enfant du 20 Novembre 1989.

Je ne me lancerai pas dans un essai mais plutôt dans un panorama des principes de ce texte qui me semblent apporter une ouverture vers plus d’égalité et donc moins d’inégalités. Pour cela, je m’appuierai sur la version de la convention éditée à l’usage des élèves ; ce qui promet un discours simple et accessible. C’est un texte que j’ai découvert en trainant au Cafézoïde. Et j’ai trouvé que ce n’était pas banal.

Je vous laisse donc découvrir ce texte fondateur à travers quelques extraits et vous invite à réagir.

Enjoy !

Extraits choisis de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE)

CIDE

ARTICLE 1 : Qu’est-ce qu’un enfant ?

Un enfant, c’est tout être humain qui n’a pas encore atteint la majorité. En France et au sens de cette convention, tu es concerné[1] si tu as moins de dix-huit ans.

 

ARTICLE 2 : Le droit à la non-discrimination

Tous les droits mentionnés dans cette Convention doivent être respectés et doivent s’appliquer de la même manière à tous les enfants : filles comme garçons, et quelle que soit leur origine, leur couleur de peau, leur religion, ou dans toute autre situation.

 

ARTICLE 5 : Le droit à être guidé par tes parents

Tes parents ou les personnes qui t’ont en charge ont la responsabilité de t’apprendre à exercer tes droits.

 

ARTICLE 6 : Le droit à la vie et au développement

Comme tout enfant, tu as droit à la vie.

 

ARTICLE 12 : Le droit à la liberté d’opinion

Selon ton âge et dès que tu en es capable, tu as le droit d’exprimer ton opinion à propos de toute question qui te concerne.

 

ARTICLE 13 : Le droit à la liberté d’expression

Il existe seulement deux limites à ta liberté d’expression :

– tu dois respecter les droits et la réputation des autres, tu ne peux pas mettre la société en danger.

 

ARTICLE 16 : Le droit à la protection de la vie privée

Personne ne peut, sans que la loi l’y autorise, intervenir dans ta vie ou dans celle de ta famille. Cela concerne aussi ton domicile, tes lettres et tes messages, tout comme ton honneur et ta réputation.

 

ARTICLE 18 : La responsabilité de tes parents

Tes deux parents ont, en commun, la responsabilité de t’élever et d’assurer ton développement. Pour cela, tes parents ou les personnes responsables de toi doivent être guidés par la prise en compte de ton intérêt.

 

ARTICLE 19 : Le droit d’être protégé contre les mauvais traitements

Les pays doivent faire leur possible pour te protéger contre toutes les formes de violence et de brutalités physiques ou mentales. Que tu sois sous la garde de tes parents ou de toute autre personne, il doit te protéger contre l’abandon, l’absence de soin, les mauvais traitements, l’exploitation ou la violence sexuelle.

 

ARTICLE 29 : Les objectifs de ton éducation

Les pays ayant signé cette Convention s’accordent pour dire que ton éducation vise à :

a) favoriser l’épanouissement de ta personnalité et le développement de tes dons et de tes aptitudes mentales et physiques ;

b) t’enseigner le respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales. T’enseigner aussi les principes contenus dans un texte appelé Charte des Nations Unies et sur lequel tous les pays s’accordent ;

c) t’apprendre à respecter tes parents, ta culture d’origine et les valeurs du pays dans lequel tu vis, ainsi que les civilisations différentes de la tienne ;

d) te préparer à ta vie d’adulte dans une société libre, dans un esprit de compréhension, de paix, de tolérance, d’égalité entre les fi lles et les garçons et d’amitié entre tous les peuples ;

e) t’apprendre à respecter la nature.

 

ARTICLE 31 : Le droit aux loisirs

Tu as le droit au repos, aux loisirs, de jouer et de pratiquer des activités récréatives. Tu as le droit de participer librement à la vie artistique et culturelle.

 

Un grand remerciement à la Fédération de Paris de la Ligue des Droits de l’Homme et tout spécialement à Anick Lestage.

[1] Pour des raisons de lisibilité nous avons choisi de rédiger le texte au masculin

Publicités

2 Commentaires

  1. Plein d’outils sur le site du défenseur des droits et plein d’opération autour du 25ème anniversaire… Cliquez sur le logo sur la page d’accueil du site…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :