Et si les formidables ombres articulées m’étaient contées

Tous les soirs, c’est le même rituel : 1 livre, 2 livres, 3 livres puis 4, puis 5. C’est sans fin. Mibou est gourmande de ces moments où on se relaxe, où on suit pas à pas les aventures des héros du moment. Même si lire et relire le même Petit ours brun ne dérange en aucun cas Mibou, moi, le petit ours et ses parents ultra bien sous tous rapports ne me font pas voyager.
Alors, pour pimenter l’affaire, je raconte qu’en fait petit ours brun n’est pas brun. C’est grâce à une super teinture au henné qu’il a ce pelage si magnifique. Mais mentir ce n’est pas beau…
alors pour inventer des histoires (et non mentir), il n’y a rien de mieux que deux mains et une source lumineuse pour faire des ombres chinoises. Et si vous n’êtes pas habile de vos mains, il y a les ombres articulées.


image

image

Ce concept inventé par Coco d’en haut se compose d’une série de marionnettes en papier, articulées avec des baguettes, à faire évoluer devant une lampe. C’est magique. Les silhouettes s’animent sur le mur, le plafond.
Par contre, il faut quand même de l’imagination car pour les histoires, c’est à vous d’improviser.
Petite impro en live (réalisée sans répétition, juré, craché !) :

« La princesse et Brushy le cheval ».

Il était une fois (les contes ça commence toujours comme ça) une princesse qui avait décidé de passer ses journées en compagnie de son meilleur ami, Brushy.
image

Brushy était un cheval très coquet qui ne rêvait que d’une seule et unique chose : participer au prix de Diane. Pas pour se crever à courir mais pour porter un de ces chapeaux que ces dames de la haute société arboraient lors de cet événement.

image

Chaque jour, il demandait à la princesse de le conduire au salon de toilettage pour un léger brushing. C’est d’ailleurs à cause de ça qu’on l’avait baptisé Brushy.

image

Même si la princesse était sa meilleure amie, cette obsession de vouloir se pavaner avec un chapeau la dépassait.

image

Alors, tous les samedis, ils partaient faire du shopping pour trouver un beau chapeau en vue du prix de Diane. STOP !
Ce n’est pas un conte ça !
Ça sonne plus comme l’expression de mes frustrations de nana qui n’a pas fait les soldes. Bon, il reste encore du boulot avant de devenir une grande narratrice.

Les ombres articulées sont vendues par lot de deux personnages. Petits conseils d’utilisatrice :

– Si vous le pouvez, achetez deux lots car inventer une histoire avec deux personnages imposés, ce n’est pas toujours facile.

– Articuler les ombres tout en improvisant un récit, demande un peu d’entraînement.

– Ce qui marche bien, c’est plus le côté marionnettes que le côté ombres chinoises. Si c’est ce dernier effet qui vous intéresse, optez plutôt pour les petits théâtres d’ombre en carton vendus aussi par la marque ou que vous pouvez vous fabriquer vous-même.

Malgré ces difficultés, l’effet magique agit à chaque fois.

Enjoy !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :