La mode des box : koa koa la box et le design

De la créativité en boîte… On a bien mis des pommes dans un tube.

Les boîtes ou les box dans le jargon des marketeurs fleurissent dans tous les coins pour nous faciliter la consommation. La box emballe des services (wonderbox), des cosmétiques (My little box, Tiniloo),  des sélections de livres (salut les bouquins), de vêtements de créateurs pour enfants (Little Cigogne), des activités créatives pour les enfants.

En bref, tout peut être dans une box.    Il y a même des sites qui leurs sont consacrées. Parfois, l’offre est discutable  : sous l’argument de la découverte c’est souvent l’occasion d’écouler quelques nanards… Car très souvent derrière la box se cache une logique d’abonnement.

Mais revenons aux propos qui m’intéressent plus précisément aujourd’hui : les box créatives pour les enfants. Comme d’hab, il n’y avait que les Américains pour nous inventer un tel concept. Inspiré par les pionniers du genre, c’est Pandacraft qui transforme le premier ce concept pour le marché français. Dans un mode plus graphique, il y a aussi Surpriz.
C’est bon la porte est ouverte.
Toc toc toc.
Qui est là?
Koa koa!
Qui? ??
Koa koa,  la box d’activités créatives conçue par le designer Oscar Diaz.

Ah ouais. Et qu’est que ça change?
Beaucoup de choses. Souvent on confond créativité et activités manuelles. Koa koa permet la découverte du fonctionnement des choses grâce à la création de dispositifs ludiques dont la forme finale est aussi un bel objet bien dessiné qu’on aura envie de garder. La pédagogie s’opère dans le fait de faire par soi-même mais aussi par la découverte des coulisses de la fabrication d’un objet ; c’est ce qu’apporte le design.
J’arrête de vous faire languir et vous offre un aperçu de cette activité.

 

La séance montage est vraiment ludique et collaborative.

La possibilité de personnalisée les ailettes de la fusée ajoute dans la fabrication une activité artistique qui compte dans le plaisir de l’enfant. Tout cela grâce à un mode d’emploi simple et facile d’utilisation.

Le temps est venu de lancer notre fusée.

Le résultat est décevant car nous n’avons pas réussi à la faire voler. Autre petit hic. A force de faire tourner l’hélice, l’élastique a déclaré forfait.

Mais globalement, on s’est vraiment bien marré. Et l’ensemble de l’expérience nous rappelle aussi que les phénomènes scientifiques sont magiques. Ça donne envie d’organiser une petite visite au Palais de la découverte en mode plus intello pour en savoir plus.

Remerciements à Kim Goldstein qui nous a permis de découvrir le concept de box d’activités.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :