Qui a croisé un psychomotricien ne verra plus jamais un enfant de la même façon

Dans ma jeune vie de maman, j’ai été une première fois frappée par une profession extraordinaire : les sages-femmes.

Eh bien dans ma jeune vie de maman, j’ai été une deuxième fois frappée par une profession extraordinaire : le psychomotricien.

Comment ça s’est passé ?

Il y a de cela quelques semaines, j’ai assisté à une conférence sur la motricité des enfants entre 0 et 3 ans. Même si Mibou est depuis longtemps passée du 4 pattes aux 2 pattes, j’étais curieuse d’écouter ce que ce professionnel avait à nous raconter sur la motricité.

La motricité était pour moi un mot assez nouveau même s’il est souvent abordé dans le projet pédagogique de la crèche que fréquente Mibou. En grande ignare qui se respecte, j’imaginais que c’était un terme jargonnant de professionnels pour désigner un terme plus commun, la marche.

Me voilà donc un samedi matin, au premier rang de la salle du grand conseil de ma mairie pour écouter les paroles de Sir Psychomotricien.

Si je commençais par la fin, je vous dirai que j’ai passé deux heures de conférence géniales avec un orateur hors pair. Il a su à la fois nous faire passer des messages simples tout en démontrant une haute capacité de communication avec les nombreux bébés présents qui emplissaient la salle de leurs gazouillis sonores.

Encore sous l’effet ultradynamisant de ce professionnel, je vais tenter de partager avec vous ce qui m’est apparu essentiel dans ses propos et qui feront que vous ne regarderez plus votre bébé / enfant de la même façon.

 

1) La grande leçon

Quel que soit le mode de culture des bébés, on retrouve un même calendrier de développement des postures (tenir sa tête, tenir assis, tenir debout, etc.) et de la locomotion. C’est un développement universel qui est inscrit dans nos cellules. Ce calendrier vaut aussi pour le langage et la communication.

Bien entendu, chaque enfant ne suit pas ce calendrier à la lettre ou au mois près. Cependant, le psychomotricien observe que la manière de passer ou pas par ces différents stades peut être source d’inconforts et de mal-être ultérieurs.

Ce calendrier, par son universalité, devient un outil commun pour tous les professionnels de la santé pour dialoguer autour de l’enfant et mieux comprendre son niveau de santé et son développement psychosocial.

 

2) Autre grande leçon

Le corps ne fonctionne pas tout seul. Il est relié à l’intellectuel et à l’émotionnel. En effet, un être humain ne se résume pas uniquement aux compétences qu’il acquiert dans le temps. Son bon développement se manifeste dans sa capacité à réutiliser ses compétences aussi bien avec des personnes familières qu’avec des personnes qui lui sont étrangères.

Le psychomotricien nous rappelle qu’être en bonne santé pour un tout petit comme pour les plus grands, c’est être en capacité de se sentir bien avec les autres, d’être en relation.

En tant que professionnel, il s’attache à observer la motricité en relation, c’est à dire accompagner le développement moteur au regard des enjeux sociaux (de relation) de l’individu.

 

3) Quel est donc ce fameux calendrier de développement de la motricité chez les tous petits ?

Cette information étant largement fournie sur internet, le psychomotricien n’est pas entré dans le détail de sa description.

Je vous propose donc le tableau suivant qui colle plutôt bien avec les éléments évoqués lors de la conférence.

  • 3 mois: tenue totale de la tête
  • 8 – 9 mois : s’assoit seul
  • 9 – 10 mois : jette les objets, pince dégagée I/II
  • 2 ans : tour de 6 cubes, gribouillage circulaire, dit « non »
  • 2 ans – 2,5 ans : individualisation du discours
  • 2ème année : marche seul

(source : http://www.chirpediatric.fr/upload/documents/cours_DES/cours_sept_2013/V_Forin_DESC_chir_ped_septembre_2013.pdf)

Autre source super détaillée : www.chups.jussieu.fr/polysPSM/psychomot/…/POLY.Chp.3.19.html‎

 

4) Le mouvement, premier signe de vie

Sentir son bébé bouger dans son ventre est le premier signe de vie intra-utérine. C’est donc aussi ce qu’il faut favoriser dans la vie extra-utérine. C’est tout l’enjeu de la motricité. Permettre à l’enfant en fonction des différents stades de développement, d’avoir la mobilité qui lui correspond et cela par sa propre acquisition.

Il faut aider et accompagner sans surstimuler ou imposer des positions que l’enfant ne pourra pas gérer par lui-même. L’exemple qui revient souvent dans la conférence, c’est d’assoir volontairement l’enfant. Le psychomotricien insiste sur le fait que l’enfant doit pouvoir adopter les différentes postures délibérément en les apprivoisant par essai erreur. Ainsi il sentira par lui-même ce que son corps peut lui permettre de faire (ex : découverte que les mains et les genoux sont des points d’appui). Les postures sont comme des temps de découverte de son propre potentiel. En plus, il apprendra pas à pas à gérer ses prises de risque. Les différentes situations dans lesquelles se trouve le bébé doivent permettre une combinaison entre qualité de posture, motricité fine (coordination œil / main) et attention.

A ce propos, j’en profite pour vous glisser un lien que j’avais partagé sur ma page facebook qui illustre super bien tout ça :

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=716318895147372&id=260666667379266

le-mouvement-libre14 le-mouvement-libre31

 

J’entame ma 3ème page de rédaction et il y a encore beaucoup à dire. Mais je vais devoir conclure car la psychomotricité est un vaste champ. Cette conférence m’a fait découvrir cette profession qui aborde l’enfant de façon holistique. Et je finirai par un des messages clé d’Eric Roméo (le psychomotricien en question) : « La santé est dans la diversité ! »

Merci Mamie d’avoir gardé Mibou pour le week end.

Sans toi je n’aurai jamais pu écrire ce long post 🙂

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :