Je re-veux une poussette cane.

L’épisode du choix de la poussette cane is back.

Moi qui pensait être débarrassée de ce sujet pour toujours !

La première fois, cela s’inscrivait naturellement dans la longue chaine d’acquisition de matériels de puériculture.

poussette-cane-maclaren

A l’aube de la rentrée en maternelle, on pense plutôt nouvelles pompes. Mais avec Mibou là n’est pas le problème. « Être portée » fait toujours partie de son vocabulaire. On n’a toujours pas réussi à en faire une « runneuse ».

On continue donc à se trimbaler la poussette cane Mc Laren au cas où il faudrait pallier à un petit moment de fatigue. Sauf que récemment, on a crevé.

Ouais ! On a crevé en pleine rue. Notre chère Mc Laren a perdu une roue en pleine balade.

Tu y crois à ça ?

Dans mon entourage, 80% des parents ont des poussettes Mc Laren qui servent d’ailleurs à plusieurs enfants d’affilée.

Et bien nous, non ! Out of order la poussette au bout de 2 ans.

Je n’entamerai pas la polémique sur la qualité de ce type de produit même si pour moi Mc Laren, c’était la valeur sûre.

Mais revenons à notre crevaison. Parce que les garages et autres Speedy pour poussettes, ça n’existe pas. On a bien tenté une boutique genre Natalys mais la réponse était prévisible : « Il faut voir cela avec le SAV de Mc Laren ou la boutique dans laquelle vous avez acheté la poussette. Point. »

Comme si je me baladais en permanence avec toutes les factures de tous mes achats.

Bon Mibou, il va falloir marcher… Et ce n’est pas gagné.

Mais après une petite googlisation, on trouve un magasin Verbaudet.

Mamamia !!!

V’là qu’on se rejoue la scène du choix de la poussette cane. Mais entre nous, après avoir crevé, tu n’as pas vraiment envie de jeter ta voiture toute entière. Sauf que là, deux options s’offrent à nous : se remettre aux altères avec Mibou ou investir dans la poussette la plus économique qu’on pourra trouver.

Nous, quand on prend des vacances, ce n’est pas pour devenir les sportifs que nous ne sommes pas. Donc, on sort la CB pour acheter le petit modèle de poussette cane Vertbaudet sans demander notre reste. Trop content de pouvoir cultiver notre embonpoint tranquille.

(Photo)

Dès les premiers mètres, nous ne sommes pas complètement convaincus de notre achat. Sur les pavés, la poussette semble fragile. Mais bon !

A notre retour de week-end, nous finissons par prendre le temps de regarder les caractéristiques du produit. Et là tout s’explique.

Mibou a quelques kilos de plus que le poids recommandé.

On pourrait se dire que ce n’est pas grave, que cette poussette durera ce qu’elle durera. Au moins, elle nous aura permis de profiter de notre week-end.

Le problème, c’est que le poids nuit fortement à la maniabilité de la poussette. Là où je pilotais la Mc Laren avec un doigt, il me faut jouer maintenant de mon corps tout entier : difficile de slalomer, de braquer pour rentrer dans l’ascenseur. Je ne parle même pas de l’ascension des trottoirs. A chaque fois, j’ai l’impression que la poussette va se plier en deux.

Donc petite astuce quand vous aurez à acheter une poussette cane dans l’urgence ou tout autre article de puériculture, n’ayez pas peur de demander à tester le produit avec l’enfant dans le magasin.

Autre astuce : gardez soigneusement les factures des achats importants car même les articles de marque peuvent vous lâcher.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :