Le Père Noël aurait-il perdu le Nord ?

Non, je n’ai pas un métro de retard.
Oui, j’ai envie de vous parler du Père Noël car, comme tous les ans, il a bien fait son boulot et qu’il n’y a pas d’heure pour lui tirer son chapeau.
Mais là, c’est trop fort ! Le père noël a perdu le nord. Ou plutôt le digital Père Noël aurait bien besoin d’un community manager.
Il y a quelques jours, en écoutant la radio, je suis tombée sur une émission qui posait l’éternelle question de l’existence du Père Noël. Faut-il laisser nos enfants croire au Père Noël ?
Comme c’était une chronique rapide, je n’ai malheureusement pas eu le temps de noter le nom du psy qui parlait mais il a fini son interview sur une phrase que j’ai trouvée très juste : « Le Père Noël existe car c’est l’incarnation de l’amour des parents » (entendu sur France Info le 19/12/15 à 8h00).
Eh oui, il est difficile de faire comprendre à un enfant qu’exister n’est pas une notion seulement physique. Une pensée, un sentiment ça peut exister. Mais va faire un cours de philosophie à un enfant de 4 ans !
C’est pourquoi, il n’y a pas de réponses toutes faites pour parler du Père Noël à ses enfants. Cette année, le Père Noël a fait partie de la fête pour Mibou et on a reporté à plus tard pour le cours de philo.
Quand on croit au Père Noël, il y a le rituel de la lettre qui va avec. Et pour être dans le vent, je me suis dit qu’en 2015 j’allais envoyer ma lettre au Père Noël via twitter. Après tout, les parents aussi ont le droit de croire à la magie de Noël.
Eh bien pas de magie sur le net.  Que de l’imposture !
Voici ce que nous propose le Père Noël sur Twitter :

tweet-perenoel1

Si vous scrollez, vous vous rendrez compte que le Père Noël ne fait que retweeter.
« Le gros flemmard ! »
Et surtout, pas un tweet ne parle de noël.
« Bah ! Le Père Noël est un imposteur !!!! »
« Non, je ne peux pas y croire. »
Et s’il était victime de sa notoriété ?
Chose facile sur le net puisqu’il est « l’incarnation de l’amour des parents ». Logiquement, on pourrait tous se faire un compte Twitter pour être le Père Noël que nous voulons être pour nos enfants !
(Stop ! Stop ! Pas de philo aujourd’hui.)
Je crois en fait que le Père Noël n’est pas branché réseaux sociaux.

Sur Facebook, ce n’est guère mieux : son dernier post date de 2012.
facebook-perenoel

Et comme pour Twitter, plusieurs pages arborent la bonhomie du monsieur en rouge.
Aller, dernier test sur Instagram . Là c’est encore mieux, j’apprends que le Père Noël en faite c’est P. Daddy (« C’est bon ça ! »)


Et si c’était calculé ?
Et si, pour garder la magie, le Père Noël ménageait soigneusement sa présence sur le web pour nous laisser encore un peu d’espace pour rêver et entretenir le mythe.
A la fin de ce post, je suis rassurée. Le Père Noël n’a pas perdu le Nord. Bien au contraire. Il a bien raison de cacher son bureau au pôle Nord. Ainsi son aura peut tranquillement agir sur nous car on a rarement l’occasion de se balader dans cette contrée pour aller vérifier s’il y est vraiment.
Encore bonne année 2016

Publicités

2 Commentaires

  1. Ah ah, bien vu, mais tu as raison, gardons ce débat anthopo-philosphique pour quand nos gamins passeront le bac de philo ^-^
    (et franchement, par Twitter et Facebook, les enfants ils font comment pour coller la moitié du catalogue de jouets soigneusement découpé début novembre..???!!!) 😉
    Bisous

    1. Yes. Bien vu. Il va falloir que le père Noël y songe. Bon we.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :