C’est quoi une copine quand on a trois ans

A trois ans, on va à l’école. On est grand.

Et comme nos enfants nous rabâchent qu’ils sont grands, alors on leur parle comme à des grands
. On les coache en leur expliquant qu’aller à l’école permet d’apprendre mais aussi et surtout de se faire des copains et des copines. Voilà. Les objectifs sont lâchés.
Avant on allait à la crèche, c’est tout. Maintenant on va l’école « pour ». 
Ça change tout. C’est ça le monde des grands. C’est le monde des obligations, des engagements. 
Se faire des copines/des copains est une façon de parler de cette fameuse socialisation.
(« T’as pas idée de ne pas vouloir te connecter aux autres en 2015 »).
Donc à trois ans, avec tes petits doigts et ce que tu connais du monde, tu vas devoir découvrir ce que sont tes congénères et en plus identifier dans le lot, ceux qui vont être tes copines/copains.
Pas facile à trois ans de répondre tous les soirs à tes parents aux éternelles questions :
C’était bien la journée?
Qu’est ce que tu as mangé?
C’est qui tes copines/copains?

paper_people_free_photo1-690x457
Soyons honnêtes, nous les parents, on est une bande de flipettes. On craint pour leur avenir. Et dans notre société, avoir 15000 amis fait de toi une personne bien. Donc dès la maternelle, on y va, on réseaute pour ne pas être la loozeuse qui n’aura personne à sa première surprise party.
Mais nos enfants dans tout ça, ils en pensent quoi?

Comment vivent-ils cette pression dont ils ne mesurent pas la portée?

Comment les aider à y voir clair et bien le vivre ?
Certains diront que c’est le dur apprentissage de la vie. 
Mais est-ce la seule manière de grandir?  Je cherche des réponses.
J’ai la chance d’avoir des contacts dans le milieu de la petite enfance et j’ai posé une question à une pro : Changer d’avis sur ses copains/copines tous les jours, est ce normal Docteur ?
Après l’entretien, j’ai mieux compris ce que veut dire se socialiser. La question des amitiés en est un aspect. Les petits apprennent tout au long de la maternelle à tisser des liens.

160_1En d’autres termes, cela veut dire pour eux comprendre des notions telles que l’affinité ou encore savoir s’adapter en créant des relations de différentes natures (en fonction de la diversité qui compose le groupe) en toute autonomie.
(« Je reprends mon souffle ! »)
On entend par autonomie la capacité à faire tout ça en trouvant son juste équilibre.  J’ai donc appris que la question des copains est un sujet qui occupe bien la cours de récré en maternelle : C’est ma copine. C’est plus ma copine. C’est de nouveau ma copine. C’est plus ma copine.  Bref ça va durer 3 ans. 
Je comprends mieux pourquoi les feux de l’amour cartonne autant ; -)
Cette recherche de l’adhésion et de la reconnaissance va permettre à l’enfant d’expériementer les autres et de mieux les comprendre tout en se découvrant soi-même.
Big job !
Donc parents de tout-petits, accrochez-vous. On n’en a pas fini avec les histoires de potes de nos nains.

Tant que cela ne les empêche pas de vivre, je retiens qu’il faut les laisser se dépatouiller avec leurs sagas.

Publicités

2 commentaires

  1. Ahh les bonheurs de l’école 🙂 ma fille est un peu comme ça, une vraie girouette ça change tous les jours, mais c’est mignon à leur âge, du côté du garçon c’est un peu moins le cas, il s’amuse avec tout le monde donc pas trop de soucis côté socialisation 🙂 Ils apprennent à leur échelle la vie réelle (malheureusement), ce qui nous vaut des petits moments de panique.

    1. La socialisation c’est comme la réussite scolaire. Ça met un peu le stress sur les épaules des parents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :