Eh les meufs c’est notre jour. Mais les mecs vous êtes les bienvenus.

Le 8 mars c’est la journée internationale du droit de la femme.

C’est donc une journée dans l’année où l’on profite pour parler de nos réussites, de nos calvaires, mais aussi de nos maltraitances, des régressions de la société à l’égard du traitement des femmes…

On pourrait se demander si cette journée fait évoluer les choses, si ça sert à quelque chose alors qu’on continue à être payées 20% de moins que les bonhommes.

A partir du moment où il y a des hommes et des femmes qui s’insurgent contre cet état de fait, on peut se dire que cette journée a du bon.

Et on peux aussi se dire que cette journée, c’est la nôtre. Alors on se saisit de cet espace temps pour faire les meufs sans complexe, pour partager notre manière de voir les choses, pour affirmer que si certains nous trouvent légères ou futiles et bien c’est aussi utile.

Moi pour la journée de la femme, je m’offre une tribune. C’est facile j’ai un blog et sur mon blog je fais ce que je veux avec mes cheveux.

Je commencerai par dire : Chapeau bas aux nanas que je côtoie tous les jours. Elles ont des envies, des idées, des états d’âme, de l’énergie, de la suite dans les idées, du cran, du courage, de l’humour.

Je continuerai par :

C’est vrai aussi que ça fait chier de voir que les inégalités sont dures à combattre. Mais homme ou femme, noir ou blanc, bien portant ou handicapé, grand ou petit, la différence chagrine les certitudes des personnes fermées. Elle déstabilise. Elle fait peur et surtout elle oblige à penser. C’est tellement plus simple de classer les gens dans des cases. C’est tellement plus simple de refuser de voir la réalité.

Sauf que les nanas, nous sommes bien là et qu’on sait faire autre chose que la bouffe et les mômes. (Entre parenthèse, faire un enfant est quand même l’histoire d’un couple où la répartition des tâches est différente. La mère n’est pas seule dans cette affaire. Fermer la parenthèse).

Et même si notre approche des choses et des problèmes est perçue comme différente par certains, elle n’en est pas moins efficace ou pertinente.

Aujourd’hui, j’ai envie de dire que même si je n’ai pas choisi de naitre fille, je suis heureuse d’en être. Et tout ceux qui ont du mal avec notre féminité devraient plutôt s’intéresser à ce qu’elle révèle de leur propre faille. Ce n’est pas nous le problème. Ce n’est pas en nous payant moins que cela résoudra vos problèmes. Ça fait juste chier car moi ça me fait 20% de moins sur mon budget shopping mais bon 😉

Je parle d’argent car c’est souvent un des indicateurs qu’on nous balance sur les inégalités homme-femme mais je sais qu’il y en a bien d’autres qui sont aussi des crimes.

Ce que je veux dire, la campagne de l’association Care le dit mieux que moi :

« Le pouvoir des femmes est aussi une affaire d’homme».

On pourrait en faire un sujet du bac.

Le pouvoir n’est pas qu’une expression de la domination. C’est aussi parlé de la possibilité d’agir, de décider.

Les maux de notre société nous touchent tous, hommes comme femmes. Demain les bouleversements climatiques qu’on nous prédit, nous traiterons tous de manière égale. Alors soyons juste des Humains. Libérons nous de ces questions de sexe.

Aujourd’hui mardi 8 mars 2016, je nous souhaite une belle journée de la femme, une belle journée pour célébrer la diversité humaine. Sachons apprécier de ne pas vivre dans un monde de clônes où tout le monde se ressemblerait, penserait et réagirait pareil.

Si la différence vient des femmes, alors vive nous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :