La méthode La garanderie à la maison

Il n’y a pas que Montessori dans la vie. Béatrice Denizot nous fait découvrir les approches d’Antoine de la Garanderie en matière de pédagogie active.

J’ai tenté de comprendre le concept de gestion mentale sur lequel tout repose mais je vous avoue avoir très vite lâché l’affaire. Mais rassurez vous, pas besoin de se plonger dans la pédagogie pour découvrir et utiliser le livre « La méthode La Garanderie à la maison ». A la maison car La Garanderie est une école suisse qui propose une alternative au système éducatif traditionnel. Béatrice Denizot s’inspire de son expérience dans cette école pour proposer une série d’activités ludiques à partager au quotidien pour aider son enfant à développer ses facultés d’apprentissage.

Au moment où j’écris ce post, nous avons avec Mibou expérimenté trois activités avant de se plonger dans une petite sieste. Il est très facile de piocher dans le livre des activités en fonction de l’humeur. J’ai au départ été critique car les activités ne font pas référence à l’âge. C’est le premier à priori que casse le livre car chaque enfant est différent dans son développement. Au même âge certains sont très habiles dans le bricolage alors que d’autres ont développé un art de la conversation.

Donc, on plonge comme on veut dans le livre. Et c’est l’enfant qui arbitre.

Les jeux sont divisés en quatre parties :

  • « Avec sa tête » pour les jeux qui utilisent uniquement les facultés intellectuelles,
  • « Avec son corps » pour les jeux qui intègrent obligatoirement les capacités motrices de l’enfant,
  • « Comme les grands » pour les jeux qui aident l’enfant à devenir autonome dans les gestes de la vie quotidienne et dans les apprentissages fondamentaux.
  • et enfin « Quand on sait lire et écrire » pour les jeux qui demandent d’avoir un peu grandi (école primaire).

En tête de page, l’objectif du jeu est présenté en lien avec les instructions d’Antoine de la Garanderie. Les points forts reprennent les principales compétences utilisées; ils sont suivis du matériel nécessaire. Une introduction présente ensuite brièvement le jeu. Enfin les étapes sont décrites une à une.

Nos trois premières activités se sont passées de manière très ludiques. C’est certain, cet ouvrage sera une bonne source d’inspirations pour occuper les journées pluvieuses pendant les vacances.

Publicités

2 Commentaires

  1. Ca donne envie d’essayer! J’ai compris que l’âge n’est pas un critère mais pour autant est-ce qu’il y a un âge minimum pour démarrer?

    1. Il y a plusieurs catégories d’activités certaines sur le sensoriel, d’autres sur l’observation, d’autres sur la lecture ou le calcul. C’est pour cela qu’on peut commencer tôt. Mibou a 4 ans. Pour certaines activités c’est les doigts dans le nez pour d’autres c’est la toute première fois. Il y a des activités de type memory. Mibou a commencé à y jouer à 2 ans. Quel âge a t-on enfant?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :