Un bébé après 45 ans

3 octobre 2016, chouette je suis à la maison. Comme pendant ma grossesse, je vais tendre l’oreille du côté Des Maternelles, et maintenant du côté de La maison des maternelles. Aujourd’hui, le sujet c’est la grossesse tardive.

Je vous propose de partager mes petites notes de l’émission prises à la volée.

 

« 1 enfant sur 20 à une maman quadra. » nous apprend le Pr Jackie Nizard (hôpital Salpétrière )

 

Question d’Agathe Lecaron : Pr Nizard jusqu’à quand on peut faire des enfants ?

Réponse du Pr Nizard : Jusqu’à la ménopause.

 


Témoignage d’une mère : « Ma grossesse est zen. Je fais attention à mon rythme en arrêtant mon boulot pour avoir une vie moins stressante. »

Témoignage mère : Ma grossesse a été tardive car avant je n’avais pas rencontré la personne. A 40 ans, une première fausse couche. On m’a conseillé le parcours PMA que je n’ai pas bien vécu. Après une FIV, on a décidé d’arrêter la médicalisation et la grossesse est venue naturellement. Je n’ai pas l’impression d’avoir eu une grossesse plus suivie. Toutes les échos étaient stressantes. 

Témoignage d’une autre mère : Ma grossesse tardive est venue après une période de célibat. Après 45 ans, je ne voulais pas avoir d’enfant de peur d’être trop vielle. Aller chercher les enfants à l’école avec les cheveux blancs. Ne pas avoir trop d’écart dans la fratrie. Je suis tombée enceinte quand j’ai lâché prise dans ma tête. 


 

Pr Nizard : Les grandes complications dûes à une grossesse tardive sont l’hypertension, le diabète, la prise de poids. Le diabète et la prise de poids sont très associés. Statistiquement il y a plus de préma. Mais on n’est pas certain que ce soit lié à l’âge.

 Question d’Agnes Lecaron : Qu’a dit l’entourage à l’annonce de la grossesse ?

Témoignage de mère : Beaucoup d’angoisses. Les enfants ont été choqués (« Tu es vieille maman ! »). Il y a eu une peur pour ma santé (« Est-ce que tu vas être aussi patiente qu’avec nous ? »)

Autre témoignage d’une mère : Mon fils : « Comment ça, je ne te suffis pas ? » Ma belle-fille : « On peut faire encore des enfants à vos âges ? »

Autre témoignage d’une mère : Un grand silence par inquiétude. La marraine de ma fille à l’annonce, a demandé de quel pays venait l’enfant (sous-entendu que cela ne pouvait être qu’une adoption).

 

Question d’Agnes Lecaron : Quels profils ont ces mères quadra ?

Réponses du Pr Nizard :

> un dernier enfant tardif,

> primipare à cause de choix de vie.

Quand on accouche pour la première fois à 40 ans, les femmes sont souvent plus stressées et on est là pour les accompagner.


Témoignage d’une mère : Lors de ma grossesse, je ne me suis pas sentie plus fatiguée. Je n’ai pas eu l’impression que l’âge avait joué. Je suis même plus patiente qu’avec les autres enfants. J’ai arrêté de travailler bien avant pour me mettre en condition. Aujourd’hui je suis plus présente pour moins louper de choses.

Autre témoignage d’une mère : Je n’ai pas l’impression d’être plus patiente.

Témoignage d’une mère : Je n’appréhende pas l’après accouchement car on apprend des premiers : ne plus me dépêcher dès le 1er pleur. Et puis les autres enfants seront aussi là.


Pr Jacky Nizard évoque les questions les plus fréquemment posées :

> Est ce que le bébé sera normal vu mon âge ?

> Quels sont les risques liés à l’âge ?

> Est ce qu’on met en place un suivi spécial?

Pr Nizard : Souvent on fait une écho supplémentaire en troisième trimestre. Parfois on écourte la grossesse autour de 41 semaines car c’est une épreuve pour le corps.

Ce que je retiens, c’est que globalement ces mamans se sentent bien dans leur tête et se disent qu’on verra. Le Pr Nizard nous explique aussi que lorsque l’on avance dans l’âge, certaines pathologies comme l’hypertension ou le diabète augmentent statistiquement. Ce n’est pas spécifiquement lié à la grossesse. Il dit aussi que beaucoup de grossesses tardives se passent très bien. Ses propos sont donc très positifs et encourageants pour les femmes qui ont ce projet.

Marie Perarnau, quelques questions réseaux sociaux au Pr Nizard.

Réponses du Pr Nizard :

L’âge maternel ne change pas le mode d’accouchement.

L’âge du papa a peu d’influence sur le bébé. C’est plutôt celui de la maman qui peut influencer.

Il y a des dépistages tels que celui de la trisomie 13/18/21 mais ce n’est pas uniquement pour les grossesses tardives. Ce n’est pas remboursé. Ça coute environ 400€. Ce coût baisse régulièrement.

 

Je finirais ce petit compte rendu par une invitation à voir le film de Nadège Loiseau avec Karine Viard « Le petit locataire » qui raconte l’histoire d’une grossesse tardive. Sortie prévue le 16 Novembre 2016. Et si mes notes vous ont plu, vous pouvez toujours revoir l’émission en replay.

 

 

Publicités

2 Commentaires

  1. Merci pour cet article. Je ne suis pas concernée par une grossesse tardive puisque c’est après 40 ans, mais j’ai 38 ans et mon dernier né à 21 mois…. petit bébé pilule qui s’est installé alors qu’on ne l’attendait pas. 2 mois et demi que j’étais enceinte sans le savoir….Pas d’oubli de pilule…juste 17 kilos de perdus…Mais bon maintenant c’est la prunelle de mes yeux, même si on s’est posé la question de le garder ou non…. Nous avons deux autre enfants 1 grand de 13 ans du premier mariage de mon mari et une puce en commun de 10 ans. Quand j’ai appris que j’étais enceinte çà a été une surprise et pas une bonne sur le coup. Je ne me revoyais pas dans les couches, l’allaitement, les biberons….Je n’avais plus rien puisque je ne comptais pas avoir d’autre enfant. Et je peux dire qu’à 38 ans on ne récupère pas comme à 20 ans…..Mais une chose est sûre, on est plus serein à cet âge là. Les grands sont autonomes;on passe donc plus de temps avec le dernier. On passe à côté de beaucoup moins de choses. Mais c’est vrai que lorsque j’ai appris que j’étais enceinte à 36 ans,je me suis posée des milliards de questions et çà m’occasionne beaucoup de stresse car je fais le calcul….Quand bébé aura 20 ans j’en aurai 56….. çà fait peur quand même et l’avenir , son avenir aussi, je ne connaitrais peut être jamais ses enfants…Mais je ne regrette en aucun cas d’avoir fait le choix de poursuivre cette grossesse. Il nous apporte tellement.

    1. C’est sans doute ça l’insouciance. On ne se soucie pas de la question de vieillir. Ça paraît loin. A 38 ans nos vies sont différentes. Je comprends bien ce par quoi tu es passée. Je me pose les mêmes questions et c’est parfois angoissant. Mais comme toi mon Mibou est super. Je vis des moments tellement riches. Profitons en. Merci pour ton commentaire 😊

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :