Mon mini glossaire du blogging

C’est sans doute l’article qui m’a demandé le plus de travail pour réussir à l’aboutir depuis le début de mon blog. J’avais envie de faire une synthèse de tout ce que j’ai retenu de 4 ans de blogging et peut être ainsi faciliter le démarrage des blogueuses/blogueurs débutants.

Un glossaire du blogging.

Cette idée m’est venue très vite. Mais pas si simple d’avoir quelque chose à dire sur chaque lettre. Donc je préfère d’emblée vous dire qu’il y a encore des blancs à remplir. Pour cela, je n’hésiterai pas à en faire une mise à jour à l’occasion. Mais là, il faut y aller. Il est temps de vous faire découvrir mon glossaire du blogging.

waste_paper_bin_free_photo1-690x457

A comme Abonnés : qui dit blog dit lectorat fidèle. Les abonnés sont les meilleurs supporteurs du blogueur. Ils suivent l’activité du blog en acceptant librement de recevoir des actualités dudit blog. L’abonné peut être un autre blogueur ou un lecteur qui découvre le blog après une longue errance sur le net.

B comme Blog : Oui c’est facile ! Je n’allais pas proposer B comme Banane ou B comme Bouffe. Le Blog est un journal personnel qui peut être privé ou public, hébergé ou non par une plateforme de blogging comme WordPress.com, Overblog, Blogger. C’est comme un site internet mais simplifié qui souvent traite d’une thématique particulière comme la mode, la cuisine, la maternité, le DIY… Derrière un blog se cache un/une passionné(e) qui passe des heures à partager ses centres d’intérêts.

B comme Blogosphère : La blogosphère c’est une communauté de blogueurs qui partagent des pratiques communes. Dans le cas présent, Maman dans le vent fait plutôt partie de la « blogo parentale ».

C comme Contenu : un blog qui se respecte doit proposer un contenu régulier qui soit le reflet de son auteur. Les pros parleront de ligne éditoriale. Ce contenu peut être du texte, des images, des vidéos.

C comme Commentaires aussi : ah les commentaires ! Bons comme mauvais, ils montrent que votre blog a été lu. C’est bien. Beaucoup d’articles sur le blogging, vous diront qu’il faut y répondre. Il en va de l’image de votre blog. Tant qu’il n’y en a pas trop, c’est aussi intéressant car cela donne le temps de pouvoir converser avec des personnes qui peuvent vous donner d’autres éclairages.

D comme Do Follow : On vous parle d’un truc pareil dans un mail alors que vous débutez. Ce n’est pas très sympa. Ça va intéresser les blogueuses / blogueurs qui vont notamment se lancer dans le partenariat. On parle plus précisément de lien do follow. C’est un moyen pour le partenaire d’avoir un rebond vers son site.

E comme Efluent : On parle beaucoup dans la blogosphère des Efluent Mums ou des Digital mums. C’est quoi ? Du point de vue des marketeurs, c’est vous. En résumé, c’est la femme qui a des enfants, qui fait du shopping sur internet, qui a des comptes sur tous les réseaux sociaux et qui les utilise pour donner des avis qui sont suivis.

F comme Flux RSS : bon là je vous file un lien top

tablet_book_2_free_photo-690x457

G comme Galerie : Dans un article, lorsque vous voulez mettre plusieurs photos, vous pouvez faire le choix de les présenter dans un format galerie ou diaporama. C’est souvent lié à votre plateforme de blogging. Perso, je préfère utiliser des applis comme Layout pour faire des compositions plus sophistiquées et ce n’est pas plus compliqué.

H comme Hébergé : Hoho ! Si vous avez déjà un blog, c’est que vous avez fait le choix entre une plateforme de blogging comme Blogger ou wordpress.com. Sachez que vous pouvez aussi vous la jouer pro en créant votre blog comme vous le feriez pour un site internet en tapant la porte d’un hébergeur chez qui vous achèterez de l’espace pour stocker tous les contenus de votre blog. Pour celles qui sont chez WordPress.com, je vous conseille de lire cet article qui explique super bien la différence entre wordpress et wordpress.com. Vous verrez, ce n’est pas neutre.

I comme Images : les images sont très importantes car elles donnent de la vie à vos articles. Petits conseils, faites attention à leur taille car cela peut ralentir le chargement de vos pages et l’internaute, il n’aime pas ça. De plus, cela grignotte de l’espace mémoire sur la plateforme de blogging qui vous offre en principe un nombre de Giga limité pour les versions gratuites. Quand vous utilisez des images, n’oubliez pas que l’usage des images est régit par le droit. Quand vous postez vos images vous pouvez rappeler le copyright. Si vous utilisez des images sourcées sur le web, vous devez citer vos sources.

J comme Jpeg : on continue dans les images mais côté format. Pour les ultras néophytes qui s’intéressent à l’informatique pour la première fois, sachez que les photos que vous faites ou que vous piquez sur internet sont enregistrées dans un format dit « image ». Jpeg en est un. Il en existe d’autres : tiff, gif, png, eps… Jpeg est le plus répandu. Si vous utilisez des images animées, ce sera du gif. Pour les autres formats, je prendrai peut-être le temps de les expliquer une autre fois.

K comme Kiwi. Ok rien à voir avec la choucroute.

ljizlzhgq7wpsh5kvtcb_typewriter

L comme Logo. Lorsque que vous avez pris la décision de créer un blog, vous avez sans doute dû créer une en-tête pour ce dernier. C’est un élément qui va donner le ton de l’identité de votre blog. C’est comme cela qu’on vous reconnaît. Le logo ou la marque de fabrique sont importants mais pas de pression c’est aussi quelque chose qui se finalise dans le temps. Un logo, c’est d’abord un nom. Ce dernier est très utile notamment pour la mémorisation et aussi pour internet. Plus de détails à la lettre N.

M comme Marques. Je parlerai ici des Marques. Le blogging est souvent associé à l’idée de tester des produits que les marques donnent gracieusement pour ensuite leur faire du buzz. C’est vrai et c’est aussi souvent une des raisons qui déclenche l’envie de créer un blog. Ça se comprend quand on voit le contexte économique dans lequel nous vivons. Le débat sur la relation entre les marques et les blogueurs est très vivant dans la blogosphère car cela pose souvent la question de l’indépendance de l’auteur si souvent brandie comme une des caractéristiques du blogueur/blogueuse. J’en dis un peu plus sur la question ici.

J’aurai aussi pu dire M comme Merci. Même si beaucoup de lecteurs de blogs arrivent par hasard sur votre page via Google, n’oubliez pas de temps en temps de remercier ceux qui vous suivent régulièrement. (« Ça me fait penser qu’il faut que je le fasse 😉 »)

N comme ??? Je donne ma langue au chat…

O comme Orthographe. L’orthographe, c’est important pour la crédibilité du blog. Surtout si vous envisagez de collaborer avec des marques. Un post bourré de fautes c’est une atteinte à votre image et à celle de la marque. Faites-vous relire. N’hésitez pas à écrire vos posts dans un traitement de texte qui vous offrira un correcteur d’orthographe. Prenez un peu de temps avant de cliquer sur « Publier ». Même si parfois, c’est plus fort que vous.

P comme Partenariats. Les partenariats, je les avais oubliés mais ils sont souvent au cœur des discussions des blogueurs. Se faire repérer par des marques et tester des produits fait rêver beaucoup de blogueurs. Mais quelles sont donc les règles pour collaborer avec les marques ? Le point de départ est la notion d’échanges de bons procédés. Si une marque s’intéresse à votre blog, c’est qu’elle y voit un intérêt et donc ça se valorise. Je parle de valorisation car il n’y a pas que l’argent qui entre en compte dans l’échange. Les tests « produit » en retour d’un article qui parle de la marque et de ses produits, sont des façons de faire très répandues dans la blogosphère. Il y a aussi le statut d’ambassadeur qui donne une relation plus exclusive entre une marque et un/une blogueur/se. Dans tous les cas, il est important de discuter avec la marque pour savoir quelle contrepartie elle envisage. Il faut être cohérent avec le positionnement de son site et sa notoriété. Si les gros blogs peuvent demander au moins 80 euros pour un post, ne soyez pas au début trop gourmand. Sachez aussi que demander de l’argent nécessite d’être en mesure de facturer. C’est pour cela que certains blogueurs sont autoentrepreneurs.

Q comme ??? A compléter. N’hésitez pas si vous avez une idée.

R comme Réseaux sociaux : les réseaux sociaux sont les relais de votre blog. Ils permettent de diffuser vos articles et de toucher un autre lectorat.

S comme Sauvegarde. C’est pour moi l’occasion d’attirer votre attention sur le fait que même si les plateformes de blogging sont très fiables, vous n’êtes pas à l’abri de perdre vos données soit à cause d’un non-respect des conditions d’utilisation soit pour des raisons parfois obscures. Perso, je me suis fait une grosse frayeur. Un conseil : sauvegarder vos posts sur votre ordi et exporter une fois l’an le contenu de votre blog. La fonction « Exporter » existe dans le dashboard de WordPress.com que j’utilise. Il doit y avoir l’équivalent sur les autres plateformes.

J’aurai pu dire aussi S comme SEO pour Search Engine Optimization. Le SEO concerne le référencement de votre site pour les moteurs de recherche. Je vous avoue que c’est un sujet que j’ai un peu creusé et qui s’avère un peu sophistiqué pour les néophytes comme moi. Perso, j’ai un peu abandonné l’idée d’intégrer ces considérations dans ma pratique quotidienne. Mais si cela vous tente, allez faire un tour du côté d’Astuces de blogging ou Trucs de blogueuses.

T comme Thème : un thème est à la fois l’apparence de votre blog et son architecture (position du menu, l’en tête ou header, …). Son choix est important car il doit vous plaire mais aussi parce qu’il dicte ce que vous allez pouvoir afficher et où.

V, je passe.

W comme http://www.truc bidule.com. Le nom de domaine. Autre chose que vous avez dû choisir ou que vous allez devoir choisir. C’est l’adresse de votre blog et aussi le nom par lequel vous serez référencé sur la toile. Evitez donc de prendre un nom qui existe déjà même si c’est sur une autre plateforme. Faites une petite recherche sur Google ou n’importe quel moteur de recherche pour savoir si ce nom de domaine est déjà pris. Si vous voulez être vraiment sûr de votre coup, il y a souvent chez les hébergeurs internet la possibilité de faire une recherche.

Z comme Zéfini !

J’espère que ce long post vous aura apporté quelques éclairages. N’hésitez pas à compléter en me laissant un commentaire ou en me sollicitant pour d’autres définitions. A très vite.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

6 Commentaires

  1. The Monsoonfamily's Mother · · Réponse

    Q comme une section « Questions Réponses »?…

    1. C’est vrai que selon les contenus, un Faq peut se justifier. Merci 😉😉

  2. Mais où est passé le N ?? « plus de détail à la lettre N » : tu voulais pas parler du « nom » ? Mon petit doigt me dit que tu as écrit ton billet en plusieurs fois 🙂

    1. Pour le N j’ai donné ma langue au chat;-(

  3. Bravo et merci j’aime bien et je crois que cela va m’être utile, car je suis dans mes débuts.

    1. N’hésites pas à commenter plus tard quand les débuts seront passés. Si je peux transmettre des conseils je le ferai 😊

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :