Le crash de la rentrée

La rentrée, je sais que tout le monde va en parler.

C’est comme les vacances, Noël, la pluie et le beau temps. Nous sommes presque tous concernés alors c’est un sujet qui revient facilement sur la table. Et puis aussi car tous les ans à la même époque, se rejoue la même scène qui passionne les éditions du JT. On aime parler d’une certaine image de l’école façon image d’Epinal et des larmes des enfants se séparant de leurs parents.
Alors pourquoi venir en rajouter avec ma couche puisque tout est déjà dit depuis un bout de temps?

Et bien parce que chez nous la rentrée cette année a un goût de « crash ». Je ne suis pas certaine que ce soit le bon terme mais on va faire avec.
Je ne parle pas des courses de rentrée ou de la course aux inscriptions pour les activités périscolaires ou encore des RDV chez les différents médecins pour remettre les compteurs à zéro.
Moi je veux vous parler d’un crash entre ma fille Mibou et moi. Un big décalage.
Elle. Elle est TROP, mais TROP contente que ce soit la rentrée.
C’est trop choux !

Toutes ces nouveautés (cartable, trousse, basket…) la mettent en joie.
L’idée de retrouver des nouvelles copines dans une nouvelle école la rend joyeuse.
A travers elle, je ressens un sentiment que j’ai connu autrefois car comme elle, j’aime les beaux cahiers, le beau papier, les stylos, les feutres, la couleur. Ce rituel de préparation avant une nouvelle aventure, après 2 mois de vacances, est terriblement excitant.
Et je l’envie grave car pour moi la rentrée sonne tout autrement.

Rien de nouveau est surtout face à moi se profile le spectre de la routine. Pas de nouveaux collègues. Pas de nouveau trajet. Pas de nouvelles baskets.
Je sens comme un déphasage entre nous : Mibou est à fond dans une vie trépidante et moi, maman qui chausse de nouveau, mes semelles de plomb.

Comment à un même moment, pouvons nous vivre les choses de manière si opposées. Je suis envieuse de l’énergie qui habite Mibou. J’aimerai tant pouvoir m’en inspirer.

Je me demande souvent comment font les autres pour ne pas se perdre dans le quotidien et la routine.
C’est pour cela que j’avais envie d’écrire sur le thème de la rentrée, pour avoir vos recettes pour clouer le bec au quotidien. Et faire ainsi de la rentrée, un moment stimulant et pas qu’une simple sortie des vacances.

J’attends avec impatience vos petites astuces et vous souhaitent une palpitante rentrée à vous et vos bambinos.

Publicités

2 Commentaires

  1. linemourey · · Réponse

    Hello ! Ces enfants sont pleins de ressources et s’émerveillent de tout ! Moi aussi j’aimais la rentrée, du moins les quinze premiers jours et après c’était la totale déprime ! J’attendais les vacances de pied ferme ! Pas de recette miracle depuis que je suis dans la vie active, ma rentrée est le 16 aout, pas de nouveaux collègues non plus. Mais j’essaye de me fixer de nouveaux objectifs, histoire de me booster ! 😉

    A bientôt,
    Line de https://la-parenthese-psy.com/therapie/la-zootherapie/

    1. Merci Line pour ton commentaire. Penses tu que c’est comme l’amour et qu’avec le temps ça se transforme en autre chose? Mais qui peut aussi être aussi chouette?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :